Les entreprises doivent prêter attention à leur besoin en fonds de roulement (ou BFR). Le BFR est un indicateur fondamental du fonctionnement d’une entreprise. Il permet de juger ses besoins financiers à court terme et sert de base pour le calcul d’autres ratios financiers.

Cet indicateur est basé sur les écarts de trésorerie qui correspondent aux encaissements et décaissements liés à l’activité opérationnelle.

Qu’est-ce que le BFR ? Comment et quand calculer votre BFR ? Comment le prévoir avant le début de l’activité ? Quelle est la meilleure façon de l’interpréter ? Que faire pour le contrôler ?

Le besoin en fonds de roulement est le montant qu’une entreprise doit financer pour faire face à la différence de trésorerie correspondant aux encaissements et décaissements liés à son activité.

Le calcul de ce besoin repose sur la notion d’autofinancement. Il regroupe le besoin en fonds de roulement de l’activité opérationnelle.

L’autofinancement est la différence entre les encaissements et les décaissements.

Autofinancement = Encaissements – Décaissements

L’autofinancement sert de base au calcul du BFR. Le besoin en fonds de roulement est la somme de l’autofinancement de chaque période, calculés depuis le début d’activité.

Besoin en fonds de roulement (BFR) = BFR 1 + BFR 2 + … + BFR n

L’évolution du BFR reflète l’évolution de l’autofinancement. Cet indicateur permet de déterminer l’aptitude à financer les besoins en fonds de roulement dans le cadre de l’activité des périodes antérieures. Il a une influence sur la capacité d’une entreprise à financer le développement et les investissements selon son besoin.

Le BFR a une influence sur la capacité de l’entreprise à réaliser des placements financiers. Plus le BFR est élevé, plus la capacité de l’entreprise à réaliser des placements financiers est élevée.

Autrement dit, plus le BFR est faible, plus l’entreprise se trouve en situation de « pénurie de trésorerie ».

Le besoin en fonds de roulement est déterminé par la structure et l’évolution de l’activité d’une entreprise.

Ces décalages vont créer un besoin financier que l’entreprise doit financer. Cela peut se faire soit par le biais du délai de paiement négocié par les fournisseurs, soit par le fonds de roulement, soit par la trésorerie, soit par les deux.

L’importance de prendre en compte le besoin en fonds de roulement

Le calcul est nécessaire avant de démarrer une entreprise, ou de reprendre une entreprise. Cet indicateur permet de savoir à quel point l’entreprise peut se financer elle-même.

Le BFR est un chiffre important dans la partie financière d’un business plan. C’est l’un des calculs les plus importants à prendre en considération lors du projet de développement d’une entreprise. Les mauvaises estimations de ce chiffre auront des répercussions négatives sur l’activité d’une entreprise. C’est malheureusement l’une des nombreuses raisons pour lesquelles les jeunes entreprises disparaissent.

Calculer le besoin en fonds de roulement de l’entreprise

Le BFR est une mesure de la santé financière d’une entreprise. Cet indicateur permet au dirigeant d’évaluer la capacité de son entreprise à financer son activité. A ce titre, il est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans les stratégies de gestion des entreprises en termes d’allocation de capitaux.

La santé financière d’une entreprise peut être affectée par une augmentation du besoin en fonds de roulement. Ce besoin peut être lié à des facteurs de nature interne ou externe à l’entreprise.

Le besoin en fonds de roulement d’une entreprise est dit interne lorsqu’il est dû à une évolution de ses actifs et de ses obligations.

Dans un premier temps, l’évolution de la trésorerie est un facteur qui peut augmenter le besoin en fonds de roulement. En effet, une augmentation de la trésorerie entraîne des ressources financières supplémentaires dont le mécanisme provient de l’accumulation des bénéfices et qui ne sont pas réinvestis dans l’exploitation. Le besoin en fonds de roulement peut donc être augmenté par ces ressources.

La variation du BFR peut également être liée à l’évolution des stocks d’une entreprise. Un stock plus important devra être financé par un apport en fonds de roulement.

L’évolution des créances fournisseurs peut également augmenter le besoin en fonds de roulement d’une entreprise du fait d’un niveau de créances supérieur au stade antérieur.

Il peut être nécessaire de le mesurer périodiquement afin de mesurer son évolution pour voir s’il a changé.

L’évolution des dettes peut également accroître le besoin en fonds de roulement. Cela peut rapidement causer des problèmes de trésorerie irréparables, d’où la nécessité d’en tenir compte tout au long de la vie d’une entreprise.

Interpréter son besoin en fonds de roulement

Si le résultat de ce calcul est négatif, alors le BFR constitue une ressource pour l’entreprise. On parle aussi de ressources en fonds de roulement.

Si le BFR est supérieur à 0, alors les emplois d’exploitation sont supérieurs aux ressources du même type.

Les ressources d’exploitation sont entièrement couvertes lorsque le BFR est égal à 0. L’entreprise n’a ni déficit financier ni besoin financier.

La situation inverse est un besoin financier. Il s’agit en général d’un déficit en fonds de roulement. Il se creuse avec un BFR qui devient négatif.

Ce besoin peut être couvert par une augmentation des ressources d’exploitation ou par un apport en trésorerie.

Si le BFR est inférieur à 0, les ressources ont une valeur supérieure aux emplois. L’activité ne génère pas de besoin financier et les ressources excédentaires seront utilisées pour augmenter la trésorerie de l’entreprise.

Une fois le BFR établi, et qu’il est positif, il sera nécessaire de le financer.

Il est généralement admis qu’un entrepreneur doit financer le BFR et les immobilisations nécessaires au fonctionnement de son entreprise au moment de sa création.

Trois variables influencent le BFR : le délai de paiement négocié par les fournisseurs, le délai de paiement accordé aux clients et la période de rotation des stocks.

Il est recommandé d’augmenter les délais de paiement des fournisseurs afin de contrôler le fonds de roulement. Cela peut être fait par la négociation d’un délai de paiement plus important ou l’introduction d’une période de crédit.

Ceci doit être convenu entre les fournisseurs de l’entreprise. En fonction du volume des commandes, il est possible que les fournisseurs acceptent une certaine forme de paiement conditionnel.

Il est important de contrôler le fonds de roulement en gérant efficacement les créances commerciales et en réduisant le délai de paiement accordé aux clients.

Vous pouvez encourager le paiement comptant en offrant un escompte. Cette pratique peut être très efficace si l’entreprise n’a pas une bonne situation financière.

Le temps de rotation des stocks doit être réduit afin de contrôler le fonds de roulement. Pour ce faire, il est important d’encourager la gestion des stocks en flux tendu. Toutefois, ce mode de gestion peut entraîner certains inconvénients, notamment des ruptures de stock dues à une période de réapprovisionnement plus longue.

En résumé, le besoin en fonds de roulement (également appelé BFR) est un concept important de la gestion financière. Il doit être régulièrement calculé et comparé avec le temps. Le besoin en fonds de roulement est défini comme l’écart entre les ressources et les obligations à court terme. La bonne gestion de votre BFR pourra être déterminant dans la réussite de votre entreprise.